Une Fille Dans Le Nord

par Caroline D'Astous

De l'Abitibi à Montréal en passant par la Gaspésie, les Cantons de l'Est, la Californie et Québec me voici dans le Nord..avec un grand N!


The Beach
Avant-hier soir nous avons pris la  direction de the Beach! Eh oui il y a bien une plage à Kuujjuaq, plusieurs même. Le sable humidifié me rappelait la texture d’une crème glacée double chocolat extra crémeuse……hummmm (disons qu’à 13$ le pot j’en rêve et c’est pas mal ça….). 
La plage était presque déserte à part pour un énorme Husky qui a daigné se faire gratter l’oreille 2-3 fois. Je dois dire que c’est la première fois que je me sentais un peu réticente. Je le trouvais gigantesque et il dégageait une aura de sauvage intense. L’air de dire : « I belong to the wild and no one else »….
La rivière s’est brisée au courant des derniers jours. L’on m’a dit que c’était la force des courants qui faisait qu’une fois que la fonte débute elle va très vite. Partout le long de la plage l’on trouvait des énormes morceaux de glace échoués. L’eau était d’un bleu pur et l’on pouvait entendre les blocs de glace suintés sous le soleil très ardent de 19h (!). C’était une mélodie douce et unique à l’oreille. Un moment magnifique où tu te dis « Wow, je suis vraiment chanceuse de pouvoir vivre/voir ça! »
Comme les spécialistes annoncent un été plus chaud que la normale, who know peut-être qu’on va commencer à se tenir à la plage et qu’ironiquement moi qui ne sors jamais mon bikini dans le sud je vais devenir miss Beach avec la crème solaire, la serviette, le bouquin tout frippé, la totale quoi! Mais bon si on prend en compte les multiples mouches et maringouins dont on ose à peine me parler de peur que je plis bagage illico je pense que je vais plutôt adopter la position carpe morte et me battre avec l’Homme pour le ventilateur. 
Fun times en perspectives, d’ici là on essais de profiter de dehors le plus qu’on peut. Avec un soleil très présent facile à faire. J’ai réalisé hier en parlant avec la Carriériste  qu’à 21h30 le soleil était toujours là et j’étais très surprise qu’elle m’informe qu’elle pas du tout ! Pour moi c’est rendu naturel la lueur omniprésente….enfin celle du soir pas celle du matin dès 4h30, ça c’est une autre histoire!

The Beach

Avant-hier soir nous avons pris la  direction de the Beach! Eh oui il y a bien une plage à Kuujjuaq, plusieurs même. Le sable humidifié me rappelait la texture d’une crème glacée double chocolat extra crémeuse……hummmm (disons qu’à 13$ le pot j’en rêve et c’est pas mal ça….).

La plage était presque déserte à part pour un énorme Husky qui a daigné se faire gratter l’oreille 2-3 fois. Je dois dire que c’est la première fois que je me sentais un peu réticente. Je le trouvais gigantesque et il dégageait une aura de sauvage intense. L’air de dire : « I belong to the wild and no one else »….

La rivière s’est brisée au courant des derniers jours. L’on m’a dit que c’était la force des courants qui faisait qu’une fois que la fonte débute elle va très vite. Partout le long de la plage l’on trouvait des énormes morceaux de glace échoués. L’eau était d’un bleu pur et l’on pouvait entendre les blocs de glace suintés sous le soleil très ardent de 19h (!). C’était une mélodie douce et unique à l’oreille. Un moment magnifique où tu te dis « Wow, je suis vraiment chanceuse de pouvoir vivre/voir ça! »

Comme les spécialistes annoncent un été plus chaud que la normale, who know peut-être qu’on va commencer à se tenir à la plage et qu’ironiquement moi qui ne sors jamais mon bikini dans le sud je vais devenir miss Beach avec la crème solaire, la serviette, le bouquin tout frippé, la totale quoi! Mais bon si on prend en compte les multiples mouches et maringouins dont on ose à peine me parler de peur que je plis bagage illico je pense que je vais plutôt adopter la position carpe morte et me battre avec l’Homme pour le ventilateur.

Fun times en perspectives, d’ici là on essais de profiter de dehors le plus qu’on peut. Avec un soleil très présent facile à faire. J’ai réalisé hier en parlant avec la Carriériste  qu’à 21h30 le soleil était toujours là et j’étais très surprise qu’elle m’informe qu’elle pas du tout ! Pour moi c’est rendu naturel la lueur omniprésente….enfin celle du soir pas celle du matin dès 4h30, ça c’est une autre histoire!

0 1 note Reblogged from Le Finaliste
blog comments powered by Disqus